Playthora

Co-construire une plateforme permettant l’achat et la vente d’objets virtuels entre gamers

Challenges

Rendre monétisables des objets virtuels dans un secteur aussi exigeant que le gaming, assurer la sécurité et la faisabilité des opérations techniques et financières.

Solutions

Création d'une infrastructure et d'une application ultra sécurisée, développement d’un Minimum Awesome Product qui permet la transaction d’objets virtuels à partir de n’importe quel jeu vidéo partenaire.

Des résultats concrets !

+125K
lignes de code
4
parcours utilisateurs
+50
objets en vente

Des résultats concrets !

+125K
lignes de code
4
parcours utilisateurs

Des résultats concrets !

+125K
lignes de code

Un projet à partager ?

Co-construire une plateforme permettant l’achat et la vente d’objets virtuels entre gamers

Pour les techs que nous sommes, l’univers du gaming est un terrain de jeu fascinant. Lorsque Thomas et Ning sont venus nous présenter le fruit de leur travail, nous avons tout de suite été séduits par le projet. La phase de User Research étant déjà bien avancée, nous comprenons que le produit allait être prometteur et les challenges complexes. On adore ! En quelques jours, nos équipes ne font plus qu’une.

1

Structuration de la roadmap et objectifs

La première étape consiste à structurer la roadmap et organiser nos équipes pour travailler ensemble sur les mêmes objectifs. Pour cela, plusieurs questions se posent : quels sont les objectifs à atteindre et les étapes pour y parvenir ? Quels sont les résultats attendus ? Quelles priorités pour réduire les risques au plus tôt ? 

Nous identifions deux enjeux prioritaires :

  • Démontrer la facilité avec laquelle nous pouvons intégrer n’importe quel jeu vidéo sur la plateforme de Playthora, 
  • Démontrer la sécurité des transactions, la protection de la propriété intellectuelle, etc.

2

Les études techniques

Le projet repose sur un grand nombre de partenaires. Il y a donc un fort enjeu à faciliter l’intégration des jeux à la plateforme et de nombreuses problématiques à résoudre :

  • Comment propose-t-on aux jeux de s'intégrer avec nous ?
  • Comment construit-on la plateforme pour qu’elle soit la plus évolutive possible ?
  • Comment sépare-t-on les responsabilités de chaque partie prenante ?
  • Comment sécuriser les entrées et sorties d’argent tout en se protégeant de la fraude ?

Une série d’études sur l'architecture technique la plus adaptée est alors nécessaire. Cette documentation, évolutive nous aide à diminuer le risque sur chacune des fonctionnalités.

La sécurisation des données

La manipulation des flux financiers suppose, dès la phase de conception, de penser sécurité. Plusieurs actions sont mises en place pour protéger les transactions et les comptes des joueurs : test de pénétration, diagramme de conception, audit de sécurité applicatif et infrastructure, vérification des données personnelles, contrôle d’accès, etc.

3

MVP delivery

Une fois l’architecture validée, nous mettons en place le socle technique : environnement de test, base de données, gestion des utilisateurs, données bouchons, etc.

Nous développons les parcours utilisateurs de manière itérative, par incrément de valeur. L’arrivée d’un nouveau designer au sein des équipes Playthora nous aide à mettre en place l’UX et l’UI finale de la plateforme. En parallèle, nous intégrons des services partenaires externes, notamment pour la gestion des flux financiers.

Création d'un jeu témoin

Pour vérifier le bon fonctionnement de la plateforme, nous développons un mini-jeu avec lequel nous nous synchronisons, dans le respect de la documentation publique que nous avons écrite à destination des éditeurs de jeu vidéo.

4

Soft Launch

Un appel à candidatures permet aux équipes Playthora de sélectionner le premier jeu vidéo partenaire en beta test avec un pool de 50 à 100 utilisateurs.

Pendant un peu plus d’un mois, nous testons le produit en conditions réelles, observons les transactions, les comportements, etc. ce qui nous permet d’y apporter des améliorations, avant sa sortie définitive.

Le jeu, unique source de vérité

"La grande difficulté de ce projet repose sur la propriété d’objets virtuels. Il n’existe aucun référentiel commun sur le marché et aucune vérité absolue dans le temps. C’est à dire que ce qui est valable dans le jeu à un instant T peut changer à tout moment en fonction de ce qui se passe dans le jeu et cela amène un grand nombre de complexités intéressantes à résoudre."

Philippe Cedelle, Directeur de Projets @Matters

Cette histoire vous inspire. Et si on écrivait la vôtre ?